Une maxi-pochette offerte dès 70€ d'achats. En savoir +

BLOG

mon compte

Déjà client

Mot de passe oublié ?

Nouveau client

mon panier

0

Aucun produit

0,00 € Total

Commander

Frais de port offerts

Un retour d'expatriation !

Belles rencontres | 05 août 2016

La nouvelle vient de tomber ... "Back to France" ! Que cela fasse 3 ou 10 ans que vous habitez à l'étranger, lorsque l'annonce d'un retour en France se fait, il faut s'y préparer ! Pour m'aider à vous guider dans les astuces du retour au pays, j'ai posé quelques questions à mon amie Alix Carnot. Une rencontre par hasard, alors que j'arrivais de New York et elle de Rome ; nos enfants se sont retrouvés assis à côté sur les bancs de école...et sont tout de suite devenus amis et nous aussi ! Bizarre comme l'étranger et ce fameux retour crée des liens ! Mariée, Mère de 4 garçons, Alix ne s'est jamais reposée sur ses lauriers... 3 expatriations, et des déménagements entre Paris, Sydney, La Rochelle, Rome presque tous les 2 ans, elle n'a pas eu le temps de chômer ... Elle est aujourd'hui une spécialiste de la question de la double carrière mobile ! Sans titre-1   Voici ses conseils précieux pour une retour en douceur : A quoi faut-il penser absolument lorsque l'on rentre d'expatriation ?

  • Au retour, pensez surtout à l'administratif :

l'inscription à la Sécurité Sociale (attention au délai de carence), mais aussi aux inscriptions dans les écoles ( ne pas oublier l'exeat scolaire), la CAF, le changement d'adresse, signaler aux autorités françaises de votre pays d'expatriation que vous quittez le territoire, vous faire radier des listes électorales à l'étranger, les fiches de paye traduites en français pour les dossiers de location,  Pôle Emploi ( vous avez peut être le droit à une indemnisation si vous étiez dans un pays européen) ... Et en général, il faut s'y reprendre à plusieurs fois pour beaucoup de sujets. Le site retourenfrance.fr pourra vous aider.  

  •  On n'oublie pas non plus l'organisation de la maison :

Se renseigner auprès de vos à ses amis qui n'ont pas quitté la France,  sur les activités extra-scolaires des enfants, les contacts de nounous si on veut se faire aider dès la rentrée pour ne pas se retrouver sans organisation pour toute l'année scolaire à courir partout et être débordée ... Et déprimée ! Et surtout avec l'arrivée du déménagement,  on va vite faire tour sur www.onrangetout.com ! On commande des boîtes étanches( à stocker dans la cave), des paniers, des range-tiroirs qui vont servir à caser toutes les affaires de la maison, de 200m2 à Singapour, dans l'appartement merveilleux que vous venez de trouver mais qui ne fait que 90m2 !  

  • Et si votre retour se fait un peu en catastrophe, ne vous inquiétez pas trop, car dans ces cas compliqués, les portes s'ouvrent plus facilement et les écoles se montrent plus compréhensives notamment !

 

  • Un atout : un café d'accueil chez www.expatcommunication.com. Cela peut aider de rencontrer d'autres expatriés dans la même situation.

 

 Le plus important : anticiper les difficultés du retour, sans doute la phase la plus déconcertante de l'expatriation mais aucune raison de se laisser abattre, les expats en ont vu d'autres !
 
 
 Et pour un départ en expatriation, est-ce la même problématique ? 
 
La plupart des gens se préparent mieux pour l'expatriation que pour le retour. Ils anticipent bien les aspects administratifs et sont souvent aidés par la société qui les embauche. Les expatriés se renseignent bien aussi sur le pays d'accueil et sa culture. Ils oublient parfois de penser à l'essentiel : pourquoi ce départ, quel en est le but, pour chacun des membres de la famille ( je pense notamment au conjoint et à sa carrière). C'est pour cela que j ai écrit mon livre "Chéri(e) on s'expatrie, guide de survie à l'usage  des couples expatriés " qui est sorti en mars chez Eyrolles.
 
Sans titre-1.jpg2
 
 
Avez-vous une anecdote amusante à nous raconter sur l'expatriation ?
 
Un "expert" de l'expatriation, Chris O'Flaverty dit qu'en expatriation, on se sent souvent nu et désemparé.
Je me souviens de ma première nuit à Rome, seule dans mon appartement avec mes 4 enfants, ne parlant pas encore italien. 3 heures du matin, coupure de courant qui déclenche l'alarme. Je ne savais pas encore où était le disjoncteur, ni comment arrêter la sirène qui hurlait dans tout le quartier ! Et moi en nuisette sur mon balcon en train d'essayer d'expliquer à la gardienne et mes 10 voisins " sorry, non capisco vraiment rien du tout". A 10 personnes, à tâtons sur le pallier, nous avons fini par trouver le fameux disjoncteur ! Au moins lors d'un retour en France, il n'y a pas de problème de communication !
 
 
Vous aurez sûrement l'impression de vous sentir étranger en rentrant chez vous ! Mais considérez qu'il s'agit d'une nouvelle expatriation, c'est ainsi plus exotique ! On ne se laisse pas aller à la déprime ! Il y a plein de bon côtés à rentrer chez soi ! L'expatriation et son retour est faite de beaucoup de petits moments de solitude et de grands moments de solidarité !
Commentaires
Laissez un commentaire